Les femmes de l'UFR, folles de rage

> >> Page d'accueil


Les femmes de l'UFR, folles de rage,
à deux doigts de crêper un chignon!

La marche blanche qui a eu lieu à Saint-Denis de La Réunion, le dimanche 28 novembre 2010, s'est fort bien déroulée jusqu'à l'arrivée sur le podium. Tout a capoté quand Fabienne Couapel-Sauret a pris la parole en tant que vice-présidente de la Région Réunion. A peine a-t-elle prononcé le nom de Didier Robert, président de la Région, que les trois grandes marmailles de l'UFR, comme les marmailles la cour, rient, parlent, gesticulent tout à côté du micro pour empêcher de parler ou décontenancer l'oratrice. Les trois comparses sont à deux doigts de lui crêper le chignon! Et dire que c'était une marche contre la violence faite aux femmes! Chassez le naturel, il revient au galop! La blancheur passe au rouge bien teinté : dans l'assistance, on reconnaît des élus du PCR et une foule de femmes de l'UFR, également étiquetée PCR. Fabienne Couapel-Sauret, seule élue de droite, est perdue au milieu du rouge qui ne se voit pas. Elle fait visiblement tache d'huile et on sait le lui faire remarquer par des vociférations dignes d'une cour de récréation. On bêle à qui mieux mieux; toute la bergerie du PCR, brebis d'abord, moutons ensuite, s'en donne à coeur joie pour étouffer la voix de la louve qui s'est glissée dans la paisible bergerie! La campagne des cantonales est lancée, et bien lancée. Evidemment, on peut reprocher à l'oratrice, effectivement toute décontenancée - on le serait à moins - d'avoir glorifié un peu trop son mentor au milieu d'une assistance toute rouge qui déteste royalement Didier Robert, l'usurpateur de la Région Réunion.

Mais peut-on lui reprocher d'avoir évoqué la nouvelle loi votée en faveur des femmes et à l'encontre des conjoints violents, à elle, juriste de profession? Et c'est bien à ce moment-là qu'Huguette Bello, présidente de l'UFR et députée de la république, tout agitée, ouvre une bouche démesurée pour crier sa réprobation! Elle donne le ton à sa fidèle assistance! Voilà la démocratie bananière dans tout son éclat sous notre triste tropique!

Qu'eût-il fallu faire pour ne pas donner le spectacle d'une cour de récréation en ébullition! Tout simplement laisser parler l'oratrice et après, le plus calmement, prendre la parole pour donner son point de vue, sans avoir à ressusciter les Harpies qui ont tant fait souffrir les Grecs d'antan! Et Dame Démocratie eût perdu son vilain bananier! Garder son sang-froid comme de paisibles enfants! Et prendre exemple sur la très remarquable Thérèse Baillif, à juste titre commandeur de l'ordre national du Mérite! Elle seule,  elle est sortie de cette piteuse pantalonade la tête bien haute!

Autre attitude à adopter en cette circonstance : au lieu de vociférer comme des gamins, quitter tout simplement la réunion; et, comme les manifestants étaient presque tous d'étiquette PCR, la vice-présidente de la Région Réunion se serait retrouvée seule en face de son micro! A l'Assemblée Nationale, il n'est pas rare de voir les députés quitter l'hémicycle pour manifester leur mécontentement!     

Si on observe bien la video, on se rend compte que le PCR avait bien la main mise sur la manifestation. Un peu en retrait, on voit Pierre Vergès, entouré de ses dalons : ex vice-président chargé du tram-train qui a déraillé, il ne peut avoir qu'un gros pincement au coeur en écoutant sa rivale chargée du dossier Trans Eco Exprès! Plus près de l'oratrice se trouve Catherine Gaud, ex première vice-présidente de la Région. Autre dalon du PCR, Roland Robert, maire de La Possession. On peut remarquer aussi la présence de Nassimah Dindar, présidente du Département : tout sourire, bien qu'elle ait licencé plus de 1200 femmes de l'Arast. De droite en principe, elle manage sa collectivité avec sa majorité de gauche, nourrissant l'espoir de devenir bientôt sénatrice grâce au concours du PCR. Dans cet environnement hostile, avec banderole de l'UFR bien étalée, Fabienne Couapel-Sauret fait tout de même figure de femme courageuse au milieu d'une horde de mégères! 

Gérard Jeanneau

La Possession, le 29 novembre 2010 

La video : les Harpies en action
Un extrait significatif de cette video
Analyse de Témoignages (PCR)
Autre analyse : un article de Zinfos974
Le gros couac de Fabienne Couapel-Sauret

Post-scriptum

Pour mieux apprécier les vaillants coups d'encensoir de Fabienne Couapel-Sauret, il faut se souvenir de la précédente manifestation, à Saint-Denis en faveur de Sakineh, qu'on voulait lapider. Huguette Bello a dit les mots justes qu'on attendait d'elle en sa qualité de présidente de l'UFR, mais bien vite le discours a pris un virage bien à droite : drapée tout subitement de son costume de députée, elle a dit en long et en large tout le mal qu'elle pensait de Sarkozy, et sous les applaudissements nourris des membres du PCR venus là encore en grand nombre.

Finalement la bergère Fabienne Couapel-Sauret n'a fait que donner la bonne réponse à l'autre bergère! Huguette Bello a pris bêtement le bâton pour se faire battre. Elle s'est arrosée toute seule!

Le grand maître Lévi-Strauss va finir par soutenir que les tropiques ne sont pas toujours tristes et Balzac va regretter que les méchants ciseaux de la Parque l'aient empêché d'ajouter encore quelques chapitres à sa charmante Comédie Humaine!

 


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :