Capitulation



 >> Page d'accueil


Le député-maire de Saint-Joseph écrit courageusement dans son blog

http://www.patricklebreton.com/?cat=15

"Je suis profondément opposé à l’envoi de soldats français supplémentaires pour participer à une guerre débutée il y a bientôt sept ans et qui s’enlise tragiquement comme la guerre du Vietnam en raison de l’incapacité du pouvoir mis en place et soutenu par les américains à instaurer un véritable état de droit, démocratique et affranchi du trafic de drogue".

Ce texte mérite une petite étude! "Véritable Etat de droit, démocratique"! La démocratie est un idéal que l'on cherche à atteindre. Si la France lui paraît présenter cet idéal, il se trompe : que de lois faudrait-il corriger, amender ou supprimer pour améliorer notre démocratie!

 

  Réfléchissons seulement au problème de la parité à l'Assemblée nationale : une majorité de fonctionnaires au détriment du monde libéral. Un exemple éloquent ici à la Réunion : Lebreton, Bello, Victoria et Fruteau, cinq fonctionnaires! Qui dit mieux? Et pourquoi? On est sérieusement aidé par l'Administration pour la campagne électorale et lors du mandat. On retrouve son poste sans coup férir à l'issue du mandat. Ce n'est pas le cas des éventuels candidats ouvriers et agriculteurs. Aucun ouvrier à l'Assemblée nationale! Bérégovoy fut le dernier! Que pense faire Lebreton seulement sur ce point et restaurer loyalement un peu de concurrence? Rien, sans doute : pourquoi partager la soupe quand elle est bonne?  

 

Bref, si l'on veut attendre la "vraie démocratie", il faut se donner rendez-vous ... aux calendes grecques. C'est l'argument qui permet à Lebreton de refuser un envoi supplémentaire de soldats français en Afghanistan.

 

Le Président de ce pays a mille peines à restaurer la démocratie. Et donc, pour l'aider, il  faut le priver de cette aide. C'est logique!

 

Par ailleurs, si ce Président actuel a quelques problèmes pour gouverner, les gradés militaires ne sont-ils pas capables de freiner le trafic de drogue? C'est montrer peu d'honneur à leur égard que de soutenir le contraire!

 

Mettre un terme au trafic de stupéfiants, richesse des terroristes, personne n'y croit. Le freiner, c'est un résultat non négligeable et honorable. Contrôler du mieux que l'on peut et même longtemps, ce n'est pas s'enliser.

 

Adopter l'attitude de Lebreton, c'est tout simplement capituler! Un très vilain mot! Ce que nous n'avons pas fait pendant la guerre 39-45.



Gérard Jeanneau,
qui a fréquenté l'école primaire en sabots de bois sous l'occupation allemande


La Possession, 14 mai 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :